Article paru dans l'Est Républicain du 14 janvier 2010.

Jean-Marc_Illi_un_passionne.jpg

Grande première pour l'école de musique de Ludres, cette conférence sur l'histoire du saxophone et de la batterie, organisée par Viviane Benattar et animée par Jean-Marc Illi, professeur à la faculté de musicologie de Nancy, à l'Espace Charcot.

Jean-Marc Illi commence : "De tout temps et de tout lieu les humains ont pratiqué la musique... La voix a probablement été le premier instrument". Puis il explique le saxophone, instrument né par hasard, fabriqué par le Belge Adolph Sax. "Ce n'est pas courant qu'un homme donne son nom à instrument de musique et que celui-ci fonctionne".

Adolph Sax (1814-1894) commence à fabriquer des instruments de musique à Bruxelles. Il fabriquait des clarinettes, étant lui-même clarinettiste, et c'est en voulant perfectionner son instrument qu'est né le saxophone, un tâtonnement que Jean-Marc explique: "C'est un bricolage. Un facteur d'instruments de musique qui s'est amusé un jour à mettre un bec de clarinette, pour dire les choses simplement, sur un tube conique. Et ça a donné un son un peu étrange, un peu nouveau". Il s'installe à Paris où il crée et invente de nombreux modèles (le saxtuba, le saxhorn...). Il crée une famille de 7 saxophones du plus petit, le sopranino (environ 50 centimètres) au plus grand le saxo contrebasse avec ses 2,10 mètres de haut. Si l'instrument connaît un grand succès, Adolph Sax finira sa vie dans la misère et l'anonymat. Mais en 1914, un débouché incommensurable va s'ouvrir pour le saxophone avec "une extraordinaire invention musicale : le jazz".

Jean-Marc Illi a parlé ensuite de la batterie "La percussion peut être considérée comme une famille d'instruments qui a existé depuis l'humanité". Dès le 17ème siècle, les timbales étaient beaucoup utilisées. Au 19ème, la grosse caisse, le triangle et la cymbale apparaissent dans les marches militaires. La batterie serait née par soucis d'économie : "Jusqu'au début du 20ème siècle, il y avait un musicien devant chaque instrument à percussion.". Elle devient très vite artistiquement intéressante.

Une conférence captivante, ponctuée au saxophone par Jean-François Leiritz et à la batterie par Hugues Dimey, tous deux professeurs à l'école de musique.